« Moi actuellement, je suis de retour en France depuis fin juillet. Il y a 14 mois, j’ai pris la décision ferme de rentrer au Sénégal car mon mari y réside et j’attendais mon deuxième bébé. La France est géniale pour ça on peut prendre un congé parental jusqu’au 3ans de l’enfant.
Je rends mon appartement et donne mes meubles. Et dans mes cartons un projet de tourisme équitable coquille vide créé depuis 2010 et sur lequel je pouvais enfin travailler.
Donc j’embarque ma première fille, l’inscrit à l école et le 1 novembre 2014 me voilà dans l’avion avec mes filles.

Après 8 mois passes sur place voilà, les plus : avoir une vie de couple, avoir sa famille à coté, permettre aux enfants d’avoir de l’espace, de connaître leurs origines, de savoir que la pauvreté existe et que les enfants talibés n’ont pas tout ce qu’ils possèdent. Les moins: la politique de la mendicité (tout le monde réclame de façon déguisé), les gens qui te disent oui et mentent ou pensent le contraire de leurs paroles, la société de tourisme toujours coquille vide.

Voilà en résumé pour une diplômée en conduite du changement, je n’ai pas su gérer le fossé entre ce que j’ai été en quittant le Sénégal à 20 ans et ce que je suis aujourd’hui et les réalités de ma culture. Le choc a été brutal. 

Côte boulot quelques pistes et rien d’exaltant. Donc je reviens tranquillement reprendre mon boulot le 1 septembre. Souma khamone. Avant de partir mon chef m’avait proposé un poste de chef de service ma bagne car je voulais rentrer. Legui nak. … affaire à suivre.Bon courage à tous ce qui veulent rentrer. Juste une chose : faut toujours avoir un plan B. »

Kiki Mbaye


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Powered by AATD & AC.
© 2016 Sénégal Network – Back to Galsen, tous droits réservés